Interview de Raphaël Meyer, CEO de LANCEY par LA TRIBUNE

2 février 2021 | Actualités

Raphaël Meyer, CEO de LANCEY répond aux questions du journaliste de LA TRIBUNE lors de l’événement #TECH What’s Next.

Aujourd’hui l’écosystème numérique français s’est réuni pour l’événement digital organisé par LA TRIBUNE et l’Institut Mines Télecom : WHAT’S NEXT.
3 ans après avoir été lauréat du prix “#1000Startups pour changer le monde” dans la catégorie “environnement et transition énergétique”, notre CEO témoigne de l’évolution de LANCEY Energy Storage.

Le témoignage de LANCEY 3 ans après le prix de LA TRIBUNE « #1000Startups pour changer le monde »

L’événement, qui est habituellement organisé par le média pendant le CES de Las Vegas avait lieu cette année en 100% digital et a été relayé sur les sites de l’ensemble des partenaires. LA TRIBUNE nous a réservé un beau programme avec l’intervention de Gary Shapiro fondateur du CES (Consumer Electronic Show), des interviews de startups qui changent le monde et le Grand Entretien avec Kat Borlongan de la French Tech et Agnès Pannier-Runacher du Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance. Raphaël Meyer, le CEO de LANCEY était également invité sur le plateau pour témoigner des avancées de la startup depuis le prix #1000startups en 2018.

« Chers téléspectateurs, écoutez bien la solution développée par LANCEY : c’est l’avenir »

Interviewé par le journaliste Martin Delavenne, Raphaël Meyer a raconté son souvenir de la soirée de remise du prix #1000Startups. « En 2018, la soirée de remise des prix en mode ‘festival de Cannes’ au Grand REX à Paris a été un moment très chaleureux et joyeux. C’était également une véritable occasion de partage et de rencontre avec d’autres entrepreneurs. Ces moments de reconnaissance et de victoire ont une valeur essentielle pour les entrepreneurs et les équipes de startups. Et ce prix prestigieux en était un tout particulier. » L’événement LA TRIBUNE a permis de donner une très belle visibilité et crédibilité a LANCEY qui lançait sa levée de fonds (qui a été clôturée à 8 millions d’euros en 2019 incluant un financement de l’Europe grâce au SME Instrument).

Raphaël Meyer a également témoigné sur le lien « grand groupe / startup » permis par les événements de ce type et les rencontres réalisées sur le CES de Las Vegas. Le couple « grand groupe / startup » peut être une très belle opportunité de construire des solutions plus efficaces et à plus grand impact pour changer le monde. « L’entrée d’ENGIE à notre capital en 2019 en est un bon exemple, nous travaillons activement avec leurs équipes pour rendre notre solution accessible au plus grand nombre. » Nous prévoyons notamment les premiers tests avec ENGIE BtoC en 2021, pour proposer des offres aux particuliers avec nos solutions.

Enfin, à la question « que vous a apporté le prix #1000 startups pour changer le monde remis en 2018 ? », Raphaël Meyer a d’abord évoqué la grande bienveillance témoignée par les équipes de la Tribune en faveur des entrepreneurs lors de l’ensemble du processus de sélection et de remise de prix. Mais également, l’opportunité créé par le concours de rencontrer de nouveaux partenaires : « dans notre cas, ENEDIS était notre parrain sur le concours et cela nous a permis de collaborer avec leurs équipes. » Enedis est aujourd’hui un partenaire important pour LANCEY. Nous développons notamment des offres de solutions pour l’autoconsommation photovoltaïque en utilisant localement (chez le particulier directement) les données du Linky. Cela illustre l’intérêt de ce petit compteur, et la possibilité en tant que particulier de contrôler sa consommation et d’avoir une installation photovoltaïque plus accessible.

Lien : CES 2021 – Que sont-ils devenus ? – 10 000 startups pour changer le monde

  • News-letter

    abonnez-vous
  • Dernières news

  • Dernières opérations

  • Contactez-nous !

    Ces informations sont nécessaires à un bon traitement de votre demande ainsi que pour nous permettre de vous adresser des contenus adaptés à vos centres d’intérêt. Conformément à la loi “informatique et libertés”, vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant en nous contactant. Consultez notre page Politique de confidentialité pour en savoir plus.

    * Ces champs sont obligatoires.